#367 blockchain comment ça marche ? [aspects techniques]

#367 blockchain comment ça marche ? [aspects techniques]

La blockchain est-elle potentiellement une révolution pour le monde de la propriété intellectuelle ? OUI ! Toujours faut-il comprendre ce que c’est, et surtout, un protocole blockchain « comment ça marche » !

Vous trouverez dans ce post de blog quelques explications techniques sur les principes de fonctionnement des protocoles blockchains, sachant que les blockchains ne fonctionnent pas toutes de manière identiques…

Nous avons 2 heures devant nous. ça va faire un peu court mais tentons de résumer les choses…

blockchain : comment ça marche ? l'intro (en image)

blockchain : quel est le problème à résoudre ? (commençons par le commencement)

Le problème à résoudre ? Comment transmettre puis stocker, de manière fiable, des informations

Dis comme ça, cela vous paraitra sans doute un peu abstrait, voire abscons…

Commençons donc avec « Neandertal » , le Pharaon de « Sur les terres d’Horus » et les animaux des « 5 Terres » , par bien comprendre les notions d’information, de message, de signal et de données. Il suffit de consulter les slides ci-dessous.

Si vous souhaitez creuser cet aspect des choses, une video+BD est disponible.

blockchain : mais de quoi parle-t-on au juste ?

D.L.T. ? Registre ? chaine de blocs ? D.E.E.P. ? quelques slides ci-dessous pour que vous puissiez vous y retrouver dans ces termes barbares, que les aficionados de l’univers des cryptomonnaies aiment à utiliser (pour vous faire peur ? pour vous démontrer que – eux – savent ?)

blockchain : comment ça marche ? (rentrons enfin dans le vif du sujet)

Les protocoles blockchain sont des protocoles informatiques décentralisés ! C’est une vraie révolution au regard de la pratique traditionnelle (depuis les années 1950) de l’industrie informatique.

Cette notion de protocole informatique centralisé parlera certainement aux professionnel(le)s de la propriété intellectuelle dans la mesure où l’idée force des blockchain est de supprimer toute forme de « master » « original ».

Un « protocole » en droit ? C’est une organisation, une recette de cuisine

Si ça se protège juridiquement, un « protocole » ? Nous n’aurons pas le temps de traiter cet aspect des choses aujourd’hui. Si le sujet vous intéresse, cliquez sur « algorithme, protocole et savoir faire : des objets juridique mal protégés ».

En synthèse ? Un protocole blockchain permet d’échanger des « messages » qui sont stockés dans des « blocs ». Ces blocs sont ensuite échangés entre les noeuds de la blockchain, pour former pour chaque noeud une « chaine de blocs » . 

C’est simple, non ? 

Vous allez voir dans les slides ci-dessous, avec quelques schémas, on y arrive très bien !

quel intérêt de stocker des messages dans un protocole blockchain ?

Comparé à un protocole informatique centralisé classique, l’intérêt d’un protocole blockchain est évident : les « messages » ancrés dans la chaine sont horodatés, chaque message est inaltérable et les expéditeurs de messages sont authentifiés.

Hélas, pour bien saisir la portée de cet intérêt, il faut jeter un coup d’oeil sur les notions d’identification et d’authentification, et s’intéresser un peu aux concepts de base de la cryptographie…

Cliquez sur « Chiffrement et Cryptographie » pour accéder à une petite revue (forcément en BD) des techniques de chiffrement. Et si vraiment, votre formation de juriste ou votre curiosité intellectuelle vous pousse à savoir s’il existe une législation française du chiffrement, la réponse s’appelle… LCEN !

blockchain : comment ça marche les tokens / actifs numériques / crypto-monnaies / NFT?

Dernier point pour décrypter l’univers des protocoles blockchains : les fameux « tokens » .

D’ailleurs, token = jeton numérique ? OUI ! 

Profitons-en pour rapidement voir ce que la loi PACTE du 22 mai 2019 retient dans la notion « d’actifs numériques » , et ce qu’est un NFT (Non Fungible token) et une monnaie FIAT.

Si vous retenez tout cela, vous serez alors en mesure de comprendre à quoi ça sert, un protocole blockchain, et les problèmes que ce type de protocole informatique pose en droit français…

blockchain : comment ça marche ? petite conclusion (en forme de questions à vous poser)

Techniquement, un protocole blockchain permet de savoir QUI a écrit QUOI et QUAND

La fonction de base d’un protocole blockchain est donc d’assurer la traçabilité et la certification de cette traçabilité (dans les limites du droit de la preuve, que nous n’aurons pas le temps d’aborder aujourd’hui).

Pour ne pas finir sur une note trop conceptuelle, je vous propose en 1 slide un petit parcours qui vous permettra de déterminer si vous (ou votre entreprise) avez réellement besoin d’un protocole blockchain.

Et dans le même esprit, 1 autre slide vous permettra de vous poser les bonnes questions selon la nature du « token » que vous pourriez souhaiter mettre en oeuvre. 

Le générique des BD ayant servi d'illustration à cette (magnifique) présentation

Derniers articles