équipement terminal [Directive Equipements terminaux 2008]

équipement terminal [de télécommunications] [Directive Equipements terminaux n°2008/63/CE du 20 juin 2008] :

a)  tout équipement qui est connecté directement ou indirectement à l’interface d’un réseau public de télécommunications pour transmettre, traiter ou recevoir des informations; dans les deux cas, direct ou indirect, la connexion peut être établie par fil, fibre optique ou voie électromagnétique; une connexion est indirecte si un appareil est interposé entre l’équipement terminal et l’interface du réseau public,

b)  les équipements de stations terrestres de satellites.

Partagez sur

Il est difficile, pour les juristes comme pour les professionnel(le)s du numérique et de la sécurité des systèmes d’information de s’y retrouver dans le maquis des définitions légales, en vigueur ou à venir. Le dictionnaire LEGAL que nous vous proposons inclut les définitions des projets de Règlement et de Directive UE (très nombreuses mais pas toujours pertinentes…) et certaines définitions propres au droit français. Lorsque nos lois sont muettes, nous vous proposerons des définitions issues de notre pratique contractuelle.

Tapez un mot clé, un numéro de Directive/Règlement UE ou cherchez par ordre alphabétique : vous devriez trouver une définition légale.

Et à partir d’une définition, cliquez sur le lien qui vous est proposé pour accéder au texte légal qui vous intéresse.

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
Generic selectors
Exact matches only
Cherchez dans le titre
Cherchez dans le contenu
Post Type Selectors

posture permanente cyber [PPC] [politique ministérielle de lutte informatique défensive 2019] :

la PPC est constituée de l’ensemble des dispositions adoptées pour assurer en permanence (24h/7j) la défense des systèmes informatiques du ministère [des armées]. Elle identifie quatre niveaux de menace :

– jaune et orange : risques potentiels plus ou moins importants ;

– rouge : risques hostiles jugés plausibles ;

– écarlate : risques majeurs et simultanés.

—> NOTE : le .pdf de référence du Ministère des armées est sans date. La date retenue est celle de sa dernière consultation en ligne.

Partagez sur

Hachage de mot de passe [Guide de sélection d’algorithmes cryptographiques – ANSSI – 8 mars 2021] :

un mécanisme de hachage de mot de passe permet de calculer une valeur de vérification V à partir d’un mot de passe M et d’une valeur variable non secrète appelée sel. La valeur V ne permet pas d’obtenir d’information sur M autrement qu’en essayant des valeurs candidates pour M jusqu’à obtenir une coïncidence avec V . L’effort de calcul pour réaliser un hachage de mot de passe est généralement réglable, et ajusté de façon à ralentir l’essai de valeurs candidates pour M. Un utilisateur légitime en possession du mot de passe M peut réaliser l’opération pour un effort de calcul modéré car il ne réalise l’opération qu’une fois, mais l’effort de calcul pour un adversaire testant des valeurs candidates pour M sera plus élevé. La valeur V peut être stockée et servir de valeur de référence pour une authentification à base de mot de passe, ou servir à dériver des clés. Associée à un mécanisme de dérivation de clé, elle peut remplir ces deux fonctions simultanément.

Partagez sur