systèmes de communication et appels automatisés [PROJET de Règlement UE « e-Privacy » 2017]

systèmes de communication et d’appels automatisés [PROJET de Règlement UE « e-Privacy » du 10 janvier 2017] :

les systèmes capables de passer des appels de manière automatique à un ou plusieurs destinataires conformément aux instructions établies pour ce système et de transmettre des sons ne consistant pas en une conversation de vive voix, notamment des appels effectués à l’aide de systèmes de communication et d’appel automatisés qui relient la personne appelée à une personne physique.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Partagez sur

Il est difficile, pour les juristes comme pour les professionnel(le)s du numérique et de la sécurité des systèmes d’information de s’y retrouver dans le maquis des définitions légales, en vigueur ou à venir. Le dictionnaire LEGAL que nous vous proposons inclut les définitions des projets de Règlement et de Directive UE (très nombreuses mais pas toujours pertinentes…) et certaines définitions propres au droit français. Lorsque nos lois sont muettes, nous vous proposerons des définitions issues de notre pratique contractuelle.

Tapez un mot clé, un numéro de Directive/Règlement UE ou cherchez par ordre alphabétique : vous devriez trouver une définition légale.

Et à partir d’une définition, cliquez sur le lien qui vous est proposé pour accéder au texte légal qui vous intéresse.

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
Generic selectors
Exact matches only
Cherchez dans le titre
Cherchez dans le contenu

Mode d’intégrité [Guide de sélection d’algorithmes cryptographiques – ANSSI – 8 mars 2021] :

un mode d’intégrité consiste en : une fonction de génération de code d’authentification de message (MAC) prenant en entrées une clé secrète K et un message M et retournant un MAC µ ; une fonction de vérification de MAC prenant en entrées K, M et µ et retournant Vrai ou Faux. Il ne doit pas être possible pour un adversaire de générer une paire message/MAC valide originale, même s’il dispose de la possibilité d’obtenir des paires message/MAC valides de la part des utilisateurs légitimes.

Partagez sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

service de placement non garanti d’actifs numériques [Décret « PSAN » n°2019-1213 du 21 novembre 2019] :

le fait de rechercher des acquéreurs pour le compte d’un émetteur d’actifs numériques sans lui garantir un montant d’acquisition.

Partagez sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

fournisseur de services de communication au public en ligne [Loi « République Numérique » n°2016-1321 du 7 octobre 2016] :

On entend par fournisseur de services de communication au public en ligne toute personne assurant la mise à disposition de contenus, services ou applications relevant de la communication au public en ligne, au sens du IV de l’article 1er de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique. Sont notamment considérées comme des fournisseurs de services de communication au public en ligne les personnes qui éditent un service de communication au public en ligne, mentionnées au deuxième alinéa du II de l’article 6 de la même loi, ou celles qui assurent le stockage de signaux, d’écrits, d’images, de sons ou de messages de toute nature mentionnées au 2 du I du même article 6  { du code des postes et des communications électroniques}.

Partagez sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

service numérique [PROJET de Directive UE « NIS #2 » du 12 décembre 2020 (Network Information Security)] :

un service au sens de l’article 1er, paragraphe 1, point b), de la directive (UE) 2015/1535 du Parlement européen et du Conseil.

Partagez sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

résilience opérationnelle numérique [PROJET de Règlement UE « DORA » pour le secteur financier du 24 septembre 2020 (Digital Operational Resilience Act)] :

la capacité d’une entité financière à développer, garantir et réévaluer son intégrité opérationnelle d’un point de vue technologique en assurant directement, ou indirectement par le recours aux services de tiers prestataires de services informatiques, l’intégralité des capacités liées à l’informatique nécessaires pour garantir la sécurité des réseaux et des systèmes d’information qu’elle utilise, et qui sous-tendent la fourniture continue de services financiers et leur qualité.

Partagez sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin