un GRAND merci !
merci, merci et merci encore à celles et ceux qui ont rendu possible ce site web en bandes dessinées dédié à la technique et au droit du numérique : *** Sébastien Le Foll responsable licensing des éditions Delcourt Soleil *** Pierre Léoni des éditions Clair de Lune, qui le premier m’a donné l’autorisation de piocher dans son catalogue (Krom !) *** Philippe Gauckler créateur de « Super-A » en 2016 *** Guillaume « Mazu » Mazurage, qui a ré-interprété Super-A en 2020 (quand tu veux pour la suite, hein ?) ***
« La Nef des Fous » par Turf © éditions Delcourt
« La Nef des Fous » est un univers de BD extrêmement attachant dans lequel évoluent Clément XVII, son chien Igor, le Sergent Baltimore, Ambroise Ier, Grand Coordinateur et une ribambelle de personnages tous plus hauts en couleur les uns que les autres : complot au Palais Royal, trafic d’alcool à base de Coloquinte, disparition de la Reine lors d’un spectacle de magie… Bienvenue dans les 11 tomes de cette Nef des Fous qui porte si bien son nom et merci à Turf pour son imagination débordante !!!
« Excalibur-Chroniques » par Istin et Brion © éditions Soleil
« Excalibur-Chroniques » est une série en 5 tomes au dessin tout à fait remarquable (merci Monsieur Brion, je suis fan !) qui s’inspire de la légende de Merlin. Il fallait bien ces illustrations spectaculaires, coloriées à l’aquarelle, pour faire passer quelques explications sur les techniques de la cryptographie et le droit du chiffrement…
« Souvenirs de la Grande Armée » par Dufranne et Alexander © éditions Delcourt
Les « Souvenirs de la Grande Armée » relatent les pérégrinations des soldats du 2ème Régiment de Chasseurs à cheval entre 1809 et 18012, dates pendant lesquelles Napoléon a envahi (à nouveau) une grande partie de l’Europe. J’ai eu un coup de coeur pour ces uniformes du Premier Empire afin illustrer la législation actuelle – d’origine militaire – imposant des règles de sécurité informatique aux Opérateurs d’Importance Vitale (les fameux « O.I.V.). A cheval et sabre au clair !
« Sur les terres d’Horus » par Isabelle Dethan © éditions Delcourt
La finesse des dessins et la délicatesse des couleurs font des 8 tomes de « Sur les terres d’Horus » une oeuvre tout à fait attachante dont le héros est… une héroïne (ça change un peu !). C’est un hasard mais Isabelle Dethan, l’autrice, y traitait de manière tout à fait pertinente des problématiques d’identification et d’authentification au temps de Pharaon. Une fois n’est pas coutume, c’est la bande dessinée à laquelle je me suis adapté, et non l’inverse, pour illustrer certains concepts techniques numériques essentiels.
« Badlands » par Corbeyran et Kowalski © éditions Soleil
J’ai adoré les 3 tomes de « Badlands » (i) parce que l’héroïne Chica Perla est une femme de caractère (ii) parce que l’ambiance « western » se mélange avec une histoire d’esprit (à ne pas invoquer…) qui donne un coté SF un peu décalé et (iii) parce que c’est super bien dessiné par Piotr Kowalski !!!
« Horologiom » par Fabrice Lebeault © éditions Delcourt
A la date d’adoption du RGPD par le Parlement Européen, je cherchais une BD avec des personnages susceptibles d’éclairer des concepts (assez abstraits…) comme ceux de « données personnelles », de « pseudonymisation », de « Responsable de traitement »… L’immense talent créatif de Stéphane Lebeault et les 5 premiers tomes de son génialissime « Horologiom » s’y prêtaient de manière particulièrement adaptée. Encore un conseil avisé de Sébastien Le Foll de chez Delcourt !
« Les 5 Terres » par Lewelyn et Lereculey © éditions Delcourt
5 Terres, 5 Royaumes, 5 races animales… Le premier cycle en 6 tomes nous plonge dans le Royaume des lions et des tigres, qui domine les 4 autres. Le scénario est époustouflant (des intrigues, des complots, des assassinats, des alliances qui se font et se défont), comme la qualité du dessin. De la très grande BD !
« Odin » par Jarry et Seure-Le Bihan © éditions Soleil
J’étais tombé par hasard sur les 2 tomes de « Odin » en chinant au marché aux livres d’occasion du parc Georges Brassens (75015) fort bien garni en BD. Le thème est connu, mais j’ai eu un véritable coup de coeur pour les dessins de Erwan Seure-Le Bihan et la puissance qu’il insuffle à ses personnages. Il fallait au moins cette puissance pour traiter de sujets assez techniques comme l’Intelligence Artificielle, le Deep Learning, les algorithmes et le Big Data !
« Le Crépuscule des Dieux » par Jarry et Djief © éditions Soleil
Vous avez aimé la tétralogie « L’Anneau du Nibelung » de Richard Wagner ? Et la saga du « Seigneur des Anneaux » de J.R.R. Tolkien ? Alors vous aimerez cette ré-interprétation en bandes dessinées dans laquelle les dieux nordiques s’affrontent parmi les hommes et les Walkyries souffrent de maux d’amour… La beauté et la force d’évocation de cette BD vous permettra de réviser le droit et la technique du logiciel et du Software as a Service / service Cloud / Informatique dans les nuages…
« Olympus Mons » par Bec et Raffaele © éditions Soleil
Comment résister au premier cycle en 6 tomes de « Olympus Mons » de Bec (scénario) et Raffaele (dessin) dans lesquels deux civilisations aliens ennemies viennent de battent sur Terre et sur Mars ? Je n’ai pas résisté et – mis au défi par un de mes fils – mes slides illustrant les législations sur le secret (des affaires notamment) n’utilisent presque que des personnages en scaphandre spatial ou en tenue de plongée sous-marine.
« Au-delà des Merveilles » par Yohann « Willow » Puaud © éditions Clair de Lune
La réforme en février 2016 des règles du Code civil régissant le droit des contrats a pris de court beaucoup de professsionnel(le)s du Droit, dont moi… Il fallait d’urgence ré-apprendre (ou découvrir) cette matière essentielle. Avec seulement 2 tomes au charme indéniable, « Au-delà des Merveilles » permettait de rendre abordables, avec un peu de fraîcheur, des techniques juridiques parfois assez novatrices. On parle en 2022 d’un tome 3 final… .
« lE dERNIER tROYEN » par Mangin et Démarez © éditions Soleil
Spécialiste en histoire de l’Antiquité, accompagnée de Thierry Démarez au dessin, Valérie Mangin re-raconte les grands mythes grecs en mêlant les costumes d’époques et les vaisseaux spatiaux… Quelle aubaine pour illustrer de longues explications sur les protocoles blockchain et les tokens. Quel voyage !
« Carmen mc Callum » T. 1 à 3 par Duval et Gess © éditions Delcourt
« Carmen mc Callum » est une de mes séries d’aventure préférées… Gess est dans le TOP 3 de mes dessinateurs préférés. C’est avec délectation que Carmen mc Callum a servi à illustrer quelques aspects techniques et juridiques des cyberattaques, de la cybersécurité, de la gestion et de la communication de crise [cyber]. Accrochez-vous, un chef de clan Yakuza qui fusionne avec une IA dragon dans les années 2050 affronte Carmen mc Callum…
« Neandertal » par Emmanuel Roudier © éditions Delcourt
Les problèmes de Neandetal sont ceux que nos sociétés numériques rencontrent aujourd’hui : comment transporter de l’information de manière fiable ? C’est à partir de cette réflexion que les 3 tomes de « Neandertal » vous feront voyager à une époque à laquelle la notion de « support » des informations à transmettre n’était pas encore connue… Ce qui nous permettra d’aborder avec sérénité la solution des protocoles blockchain. Si Neandertal y arrive, vous allez – vous aussi – y arriver, je vous le promets !
« Universal War One » par Denis Bajram © éditions Soleil
Une des meilleures série de SF en bandes dessinées des deux dernières décennies : un scénario exceptionnel et un dessin absolument remarquable ! Mes slides sur l’Internet et le transport des data numériques ne pouvaient espérer plus belle illustration !
« L’Oeil de la Nuit » par Lehman et Gess © éditions Delcourt
Il fallait une bande dessinée hors du commun pour traiter le sujet du web, du deep web et des darknets. Il fallait des dessins frappants et métaphoriques à la fois. Les 3 tomes de « L’Oeil de la Nuit » subitement dessinés par Stéphane « Gess » m’ont semblé un choix tout naturel. Bienvenue dans les arcanes des réseaux de communications électroniques qui – comme toujours avec les inventions humaines – servent au meilleur comme parfois au pire…
« Arctica » 11 tomes par Pecqueur et Kovacevic © éditions Delcourt
Une petite fille vieille de 12.000 ans dont l’index projette un rayon laser… Des extra-terrestres qui s’installent sur Terre pour fuir leur planète polluée… De l’aventure dans l’espace, dans les airs, sur terre, sous la mer… Bienvenue dans l’univers de « Arctica » dont les nombreuses scènes d’hommes en arme m’ont permis d’illustrer en 2022 le droit pénal du numérique, aussi connu qu’apprécié par l’ensemble des professionnel(le)s de la sécurité des systèmes d’information…
« Les portes de Shamballah » par Mazuer, Romano et Taranzano © éditions Clair de Lune
Parlons de protection des données personnelles et de leur exportation HORS UE ? Parlons de l’annulation du « Safe Harbor » en 2015, remplacé par le « Privacy Shield » en 2016 et de l’annulation du Privacy Shield en 2020 par la Cour de Justice de l’Union Européenne… et découvrez les 4 tomes très sympa des « Portes de Shamballah » aux éditions Clair de Lune. Il y est question d’un complot mondial que connaissent quelques initiés seulement…