un GRAND merci !
merci, merci et merci encore à celles et ceux qui ont rendu possible ce site web en bandes dessinées dédié à la technique et au droit du numérique : *** Sébastien Le Foll responsable licensing des éditions Delcourt Soleil *** Pierre Léoni des éditions Clair de Lune, qui le premier m’a donné l’autorisation de piocher dans son catalogue (Krom !) *** Philippe Gauckler créateur de « Super-A » en 2016 *** Guillaume « Mazu » Mazurage, qui a ré-interprété Super-A en 2020 (quand tu veux pour la suite, hein ?) ***
« La Nef des Fous » par Turf © éditions Delcourt
« La Nef des Fous » est un univers de BD extrêmement attachant dans lequel évoluent Clément XVII, son chien Igor, le Sergent Baltimore, Ambroise Ier, Grand Coordinateur et une ribambelle de personnages tous plus hauts en couleur les uns que les autres : complot au Palais Royal, trafic d’alcool à base de Coloquinte, disparition de la Reine lors d’un spectacle de magie… Bienvenue dans les 11 tomes de cette Nef des Fous qui porte si bien son nom et merci à Turf pour son imagination débordante !!!
« Excalibur-Chroniques » par Istin et Brion © éditions Soleil
« Excalibur-Chroniques » est une série en 5 tomes au dessin tout à fait remarquable (merci Monsieur Brion, je suis fan !) qui s’inspire de la légende de Merlin. Il fallait bien ces illustrations spectaculaires, coloriées à l’aquarelle, pour faire passer quelques explications sur les techniques de la cryptographie et le droit du chiffrement…
« Souvenirs de la Grande Armée » par Dufranne et Alexander © éditions Delcourt
Les « Souvenirs de la Grande Armée » relatent les pérégrinations des soldats du 2ème Régiment de Chasseurs à cheval entre 1809 et 18012, dates pendant lesquelles Napoléon a envahi (à nouveau) une grande partie de l’Europe. J’ai eu un coup de coeur pour ces uniformes du Premier Empire afin illustrer la législation actuelle – d’origine militaire – imposant des règles de sécurité informatique aux Opérateurs d’Importance Vitale (les fameux « O.I.V.). A cheval et sabre au clair !
« Sur les terres d’Horus » par Isabelle Dethan © éditions Delcourt
La finesse des dessins et la délicatesse des couleurs font des 8 tomes de « Sur les terres d’Horus » une oeuvre tout à fait attachante dont le héros est… une héroïne (ça change un peu !). C’est un hasard mais Isabelle Dethan, l’autrice, y traitait de manière tout à fait pertinente des problématiques d’identification et d’authentification au temps de Pharaon. Une fois n’est pas coutume, c’est la bande dessinée à laquelle je me suis adapté, et non l’inverse, pour illustrer certains concepts techniques numériques essentiels.
« Badlands » par Corbeyran et Kowalski © éditions Soleil
J’ai adoré les 3 tomes de « Badlands » (i) parce que l’héroïne Chica Perla est une femme de caractère (ii) parce que l’ambiance « western » se mélange avec une histoire d’esprit (à ne pas invoquer…) qui donne un coté SF un peu décalé et (iii) parce que c’est super bien dessiné par Piotr Kowalski !!!
« Horologiom » par Fabrice Lebeault © éditions Delcourt
A la date d’adoption du RGPD par le Parlement Européen, je cherchais une BD avec des personnages susceptibles d’éclairer des concepts (assez abstraits…) comme ceux de « données personnelles », de « pseudonymisation », de « Responsable de traitement »… L’immense talent créatif de Stéphane Lebeault et les 5 premiers tomes de son génialissime « Horologiom » s’y prêtaient de manière particulièrement adaptée. Encore un conseil avisé de Sébastien Le Foll de chez Delcourt !
« Les 5 Terres » par Lewelyn et Lereculey © éditions Delcourt
5 Terres, 5 Royaumes, 5 races animales… Le premier cycle en 6 tomes nous plonge dans le Royaume des lions et des tigres, qui domine les 4 autres. Le scénario est époustouflant (des intrigues, des complots, des assassinats, des alliances qui se font et se défont), comme la qualité du dessin. De la très grande BD !
« Odin » par Jarry et Seure-Le Bihan © éditions Soleil
J’étais tombé par hasard sur les 2 tomes de « Odin » en chinant au marché aux livres d’occasion du parc Georges Brassens (75015) fort bien garni en BD. Le thème est connu, mais j’ai eu un véritable coup de coeur pour les dessins de Erwan Seure-Le Bihan et la puissance qu’il insuffle à ses personnages. Il fallait au moins cette puissance pour traiter de sujets assez techniques comme l’Intelligence Artificielle, le Deep Learning, les algorithmes et le Big Data !
« Le Crépuscule des Dieux » par Jarry et Djief © éditions Soleil
Vous avez aimé la tétralogie « L’Anneau du Nibelung » de Richard Wagner ? Et la saga du « Seigneur des Anneaux » de J.R.R. Tolkien ? Alors vous aimerez cette ré-interprétation en bandes dessinées dans laquelle les dieux nordiques s’affrontent parmi les hommes et les Walkyries souffrent de maux d’amour… La beauté et la force d’évocation de cette BD vous permettra de réviser le droit et la technique du logiciel et du Software as a Service / service Cloud / Informatique dans les nuages…